Le blog de Dominique Brisson, écrivain et éditrice

Aux organisateurs de salons du livre

Publié dans Rencontres

Bonjour à vous, qui souhaitez m'inviter à votre futur salon du livre.

Et que vous en soyez remerciés... Je sais l'énergie qu'il faut déployer pour porter ce genre de manifestations, tous les contacts à prendre, tous les détails à gérer, toutes les paperasses à remplir, toutes les démarches pour chercher des sous, toutes les réunions pour la programmation, tous les efforts pour convaincre, enrôler, essaimer... Et j'en oublie sûrement...

Comme vous, j'aime les livres, la lecture, j'aime les rencontres avec les lecteurs, les moments d'échanges, les lieux où organisateurs, libraires, éditeurs et auteurs travaillent dans le but commun de faire naître des étincelles entre un texte et un lecteur.

J'aime tellement cela que je pense qu'un salon n'est pas seulement un espace marchand mais le point d'orgue d'un travail préalable avec la population environnante, et en particulier les élèves des écoles.

Pour moi donc, un salon est un prolongement, un feu d'artifice final, pas une fin en soi.
Pour des raisons de convictions, comme je viens de l'expliquer et pour des raisons plus matérielles, comme vous pourrez sans doute le comprendre : avec une moyenne de 5% de rémunération pour chaque livre (et dans mon cas, qui édite principalement en format de poche, un prix de mes livres tourne autour de 6 euros)
, je "touche" environ 30 centimes par vente.

Rares sont les journées de salons qui me rapportent donc de quoi acheter un ou deux paquets de bonbons. Rémunération, qui, parce que les éditeurs payent les auteurs une fois par an, arrive dans mon porte-monnaie parfois un an après.

Comme je suis fatiguée de passer des week-ends devant ma table à guetter l'acheteur (moi, c'est le lecteur qui m'intéresse), car vendre, ce n'est pas mon métier, et que je sais que si je n'ai pas rencontré les enfants en amont, ils viendront peu me voir, je n'accepterai plus les invitations à des salons qui ne prévoient pas de médiation (rencontres, lectures, ateliers d'écriture ou de lecture à voix haute) en amont, à moins que la journée de dédicace ne soit rémunérée.

Je pense que vous comprendrez que je préfère passer ce temps... à écrire, par exemple.
A bientôt.



 


 


commentaires {0} - Ajouter un commentaire
Publié à 08:44, le 17/02/2015,
Mots clefs :


Page précédente Page suivante
Ecrivez-moi
Je publie depuis 1992. Des cédéroms, des documentaires, des livres... Plus je grandis et plus j'aime écrire de la fiction : albums, romans, récits, poésie... Et depuis 2012, j'ai voulu moi aussi éditer des livres, à ma manière, en fondant les Editions Cours toujours. Ici, je partage avec vous mes actualités et humeurs professionnelles, points de vue et étonnements, rencontres avec les gens et les mots, genèses et histoires de projets en écriture.

Accueil
Rubriques
- Agenda
- Etonnements
- Humeurs
- Mes publications
- Râlages
- Rencontres
- Revue de presse
Mes publications
Catalaunie
De la perle
Hyperlivres
Hélène Bouchardeau-Adrien
Ici, Grégoire
Le blog d'Epaux-Bézu
Le site de Cécile Roumiguière
Le must du mobilier "outdoor"

Derniers articles
- Mon prochain roman : Les Yeux d'Aireine
- Actu 2018
- Je voudrais cramer encore
- "Une vie merveilleuse" sélectionnée pour le prix Tapage
- Comment parler du centre Pompidou aux enfants... avec plaisir !
- Et voici Nos Jardins secrets
- Réimpression de Comment parler du Centre Pompidou en enfants
- La Chine, les petites chipies, et moi
- Une vie merveilleuse : "Une relation frère-soeur très loin de ce qu'on lit d'habitude"
- Actu 2015
- Aux organisateurs de salons du livre
- D'eau (toute) douce
- Ecrire, s'éditer
- Actu 2014
- Presse - Une vie merveilleuse
- Com comme une compensation intertitres
- Atelier poésie à Soissons
- Une vie merveilleuse est sorti
-  Retirage de Gros sur la tomate
- Actu 2014
- Actu 2013
- Un roman ado en février 2014
- Nouvelle couverture
- Tournée axonaise
- Sortie de "Grands frères"


Newsletter

Saisissez votre adresse email